Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

vendredi 26 mai 2017

Personne ne sauvera la tête de l’ex Orange…pas plus que son sitcom fin 2018 qui coûte déjà une fortune !



Personne ne sauvera la tête de l’ex Orange…pas plus que son sitcom fin 2018 qui coûte déjà une fortune ! 
 
Pour paraphraser Emmanuel Macron s’adressant entre les deux tours à la candidate Front National, on ne peut pas dire que l’ex Orange fasse dans «l'esprit de finesse»C'est cette dernière qui avait déclaré en janvier 2017  – souvenez-vous – « Quand on voit que Michelle Obama va jouer dans un épisode de NCIS, entre réalité et fiction, les frontières sont de plus en plus floues »...pensant peut-être faire de même en France!

L’ex Orange qui laissait ainsi entendre que tout était possible concernant le futur feuilleton quotidien qui devait être diffusé en début d’année 2018 sur  France 2, à l'instar de "Plus Belle la vie" sur France 3, confond effectivement  réalité et fiction.

Si ce projet de feuilleton que produirait MFP la filiale de production de France Télés,  restera probablement dans les cartons, les sommes faramineuses qu’a déjà dépensées par l’ex Orange, elles, sont englouties et les nombreux contrats pré signés avec les comédiens et autres intervenants en cours (des membres de l'équipe normalement payés en attendant, devrait l’être 9 mois de plus puisqu'à présent tout est, au minimum, reporté au 2ème semestre 2018 ). 

France 2 a par exemple déjà loué des locaux à Montpellier devraient être fabriqué l’hypothétique feuilleton. Que ne fallait-il faire pour que tourne la filière prod en interne et ainsi satisfaire ses alliés CGT qui y sont très très présents!?

Ce n’est pas grave, ce n'est que de l'argent public ! 

Estimation faite: entre 5 et 8millions d’euros déjà engagés pour un soi-disant lancement repoussé maintenant à fin 2018 pour un coût au quotidien, à venir, qui se situerait aux environs de 140.000/150.000 euros/jour ! A titre de comparaison, "Plus Belle la Vie" c’est à peu près  100.000 € par jour avec une audience de 4 à 5 fois plus importante que celle que pourrait espérer au mieux la diffusion d’un feuilleton sur France 2 en fin d'après-midi. 

« "Ratisser large", très large même et  séduire la ménagère, mais aussi les plus jeunes, au moment où ils rentrent de l’école » pour ces 26 minutes au quotidien  destinées au "pré-access" entre 17 heures et 19 heures pour la case de la chaîne dite "after school", claironne la chaîne. Ben voyons!!


Beaucoup de ceux qui qui se rendent compte de l'impasse budgétaire dans laquelle l'ex Orange les entraîne, ont tiré la sonnette d’alarme: « Nous n’avons pas le financement ! »… 

Qu’importe se dit sûrement l'ex Orange, le Chef de l’État-actionnaire, Emmanuel Macron n’aura d’autre choix que d'accorder une énième et nouvelle rallonge donc de ponctionner encore et encore les contribuables !

jeudi 25 mai 2017

Qui pour remplacer Field à France Télés ? La rumeur enfle sur le choix du directeur régional du pôle Nord-Ouest.


Le 3 avril 2014, le blog CGC Média écrivait « Yannick Letranchant, Directeur de la coordination des rédactions nationales et régionales de France Télévisions, devient directeur régional du pôle Nord-Ouest. » 

Le 16 octobre 2015, le blog CGC Média qui dans un autre post, précisait que Pascal Golomer l’éphémère directeur de l’info avant Field n’avait pas été le premier à être approché pour la fonction «Yannick Letranchant avait été le premier à qui le poste avait été proposé à le refuser, avant Étienne Leenhardt le deuxième à dire non…

Pascal Guimier ( il est aujourd’hui le bras  droit de Mathieu Gallet à Radio France) fut le troisième à décliner...enfin Hervé Béroud le quatrième à ne pas y aller  est, lui, resté en place »

Si les 2 premiers noms reviennent à présent Yannick Letranchant et Étienne Leenhardt auxquels on peut ajouter  ceux données par « Le Canard enchaîné » de ce mercredi 24 mai 2017 Elise Lucet supposée avoir déjà dit encore non et Agnès Vahramian toujours directrice adjointe de la rédaction de France 2, la rumeur enfle sur le choix du directeur régional du pôle Nord-Ouest. 

Certains proches pensent quel, se trouvant bien là où il est, il n'aurait pas l'intention de changer pour quelques semaines seulement, tout au plus ! 

Il faut dire qu'il n'y pas pléthore d'amateurs pour occuper le poste qui dans très peu de temps maintenant, changera avec avec la nomination d'un nouveau patron à France Télés !  

L'ex Orange ne devrait pas faire l'annonce avant d'avoir reçu sa lettre de la SDJ, celle qui s'est substiuée à la motion de défiance initialement prévue.

Eric Vial le « délégué général » FO suppléant de Vanessa Wagner candidate UDI aux législatives 2017, s’auto-suspend !



Eric Vial le « délégué général » FO à France Télés, suppléant de Vanessa Wagner candidate UDI aux législatives 2017,  s’auto-suspend ! 

Le 15 mai dernier, le blog CGC Média révélait dans un post intitulé : "A France Télés, Eric Vial le délégué FO multi-identités candidat aux législatives 2017 est maintenant "directeur artistique", la candidature aux législatives 2017 d’Eric Vial qui déjà en mars 2014 s’était présenté aux municipales (« Le délégué central FO à France Télé Eric Vial se présentait comme journaliste aux élections municipales mais surtout pas comme délégué syndical. ») 

De sources syndicales et alors qu’il piétine les dispositions statutaires de Force Ouvrière interdisant le mélange des genres et n’attendant pas la décision de Jean-Claude Mailly le patron de FO qui avait d’ailleurs clairement rappelé les règles sur RTL en 2011 «Quand on a des mandats, on a interdiction d'appartenir aux organes dirigeants d'un parti politique, on a interdiction de se présenter aux élections», le sérénissime Vial a décidé de s’auto-suspendre !!! 

« L’auto-suspension » un nouveau concept propre à ceux qui pensent qu’ils sont largement  au-dessus de tout.

Eric Vial de FO/FTV s'est donc auto suspendu jusqu'au second tour des législatives de ses fonctions de DSC et de légué-général-FO sans informer qui que ce soit en interne juste un DSC toujours en poste et une déléguée ayant quitté l'entreprise depuis un bon moment . 
 
« Délégué général » un titre ronflant à la soviétique bien peu syndical que l’intéressé s’est attribué avec l'aval de…là on vous laisse deviner.

NB: il ne s'est pas suspendu, en tout cas, du titre de directeur artistique qu'il se donne sur l'affiche de campagne électorale!



Démocratie quand tu nous tiens !!!

mercredi 24 mai 2017

L’ex Orange risque gros avec le licenciement en catimini d’une salariée de France 3 dont l’action aux Prud’hommes pour "fichage" est pendante !



L’ex Orange risque gros avec le licenciement en catimini d’une salariée de France 3 dont l’action aux Prud’hommes pour "fichage" est pendante !

Le 17 mai dernier le blog CGC Média dans un post intitulé « Encore une salariée virée de France Télévisions avec l’aval de la déléguée FO…Eric Vial, le candidat UDI aux législatives (*) trop occupé par sa campagne ! » révélait qu’avec l’accord de Claude Fallas la déléguée du personnel FO (supposée normalement défendre les salariés) la direction d'Auvergne-Rhône-Alpes et son bras armé "ressources humaines" représenté par Séverine Thirel, virait une salariée dont l’action qu’elle a menée pour fichage est toujours pendante devant les Prud’hommes.

Pour mémoire, cinq salariés (dont la virée) ont saisi les Prud'hommes de Clermont-Ferrand pour "fichage des salariés" à leur insu. La prochaine audience est fixée au 30 novembre 2017.

Pourtant lors d'une réunion CONFIDENTIELLE à laquelle étaient conviés les délégués du personnel d'Auvergne convoquée par Séverine Thirel la directrice des ressources humaines locale qui s'était déjà copieusement illustrée dans l'affaire du fichage occulte en 2015, a fait part de sa décision de licencier une salariée pour « inaptitude totale »mais surtout il ne fallait pas en parler !

Manque de chance, des langues ses sont déliées et l'affaire a été révélée par le blog CGC Média que personne ne regarde mais que tout le monde lit.

La déléguée FO de l'antenne d'Auvergne Claude Fallas a eu beau valider en toute discrétion le licenciement d'une collègue ayant collectivement saisi les Prud'hommes – pour redisons-le, le  fichage illégal dont elle a été victime –  la pilule ne passe pas à Chamalières.


Séverine Thirel la directrice des ressources humaines qui parallèlement semble perdre ses nerfs, cherche en vain un bouc émissaire intimidant celles ou ceux qui auraient vendu la mèche et mangé le  morceau.  
Elle aurait agi avec l’aval et sur ordre d’Olivier Godard le directeur des ressources humaines du réseau France 3 son n+1.

Décidément, rien ne semble pouvoir arrêter la direction d'Auvergne-Rhône-Alpes dont André Faucon le responsable, déclarait au moment des vœux "TOUS CEUX QUI SERONT CONTRE NOUS, LES EMPÊCHEURS DE TOURNER EN ROND, NOUS LES ÉLIMINERONS".   

Ce nouvel épisode dont le blog CGC Média publiait le détail et qui n’a pas fini de faire parler, ne passe pas mais alors pas du tout au Siège de France Télés.

Cette perte de contrôle est très certainement consécutive à une remontée de bretelles venue d'en haut (du Siège de France Télés) : "Comment !? Qu'est-ce qu’on apprend? Vous avez licencié une salariée qui nous assigne aux Prud'hommes…ça ne va pas bien ?!  Vous êtes conscients  de ce que vous avez fait ?".

Il n’y a pas que la DRH de Rhône-Alpes-Auvergne qui a dû être en proie à quelques sueurs froides ces derniers jours, il y a maintenant son n+1 qui a inévitablement validé la procédure …il se dit en coulisses qu'André Faucon lâcherait Séverine Thirel  et se désolidariserait d’Olivier Godard son chef !  

"Encore une affaire que France Télévisions va perdre" a dû se dire ce dernier et cette fois-ci avec de réelles circonstances aggravantes.

Au 8ème étage du Siège de France Télés, qu’il s’agisse de Séverine Thirel et d’Olivier Godard, la colère ne retombe pas…l’ire de l’équipe de  direction qui s’amenuise de mois en mois, n'a fait que monter depuis les premières révélations; elle pourrait même s’abattre également, au final, sur celui qui voudrait s’en laver les mains André Faucon !

A  force de se tirer des balles dans le pied et surtout de tirer des balles dans le dos des salariés, la chargeur va finir par se vider sur les tireurs.