Contactez-nous!

Par téléphone au 06.14.06.44.36 ou par mail en Cliquant Ici!

samedi 22 avril 2017

L'ex Orange en route pour éliminer les Outremers Première !

Dans le secret projet de changer la marque du groupe France télévisions qui va couter les yeux de la tête et comme l'écrit le Canard sans que les Tutelles donc l’État actionnaire aient été au courant (* bas de post) « Ernotte procède par étape et n'a pas cru bon d'informer le ministère de la Culture sur ses intentions réelles. » (sic), l'ex Orange semble avoir quelques soucis avec les Outremers Première.

Il est écrit sur le doc que s'est procuré le blog CGC Média, s'agissant de la nouvelle marque avec "Une seule racine pour les chaînes régions sous france tv 3 et france tv Ô"  que les "Freins en interne avec la disparition de la marque 1ère" posent problème.
 
Il n'y semble-t-il pas qu'aux Outremers Première que ce changement d'appellation dans le plus grand secret pose problème... 
Imaginez la tête que ferait TF1 avec FTV 1 ou FTV 1ère

 (*)

vendredi 21 avril 2017

François Fillon ulcère avec sa remarque sexiste à Léa Salamé. Non mais allo quoi, z’étiez coupé du monde pendant votre grossesses ou quoi ?!



François Fillon ulcère avec sa remarque sexiste à Léa Salamé. Non mais allo quoi, z’étiez coupé du monde pendant votre grossesses ou quoi ?!   

Quelqu’un pourrait-il expliquer à François Fillon que c’est le 21 avril 1944 – exactement 73 ans moins un jour -  que le droit de vote a été accordé aux femmes en France par une ordonnance (après un amendement du communiste Fernand Grenier) du Comité français de la Libération nationale, signée par Charles de Gaulle (auquel il ne cesse de faire référence) depuis Alger.

Le candidat LR probablement dû zapper ! 

Il suffit de regarder depuis ce matin – ça a même commencé hier soir – pour découvrir les réactions unanimement ulcérées des téléspectateurs qui ont eu le courage de regarder le programme enchaînant les interventions d’une quinzaine de minutes chacune de l’ensemble des  11 candidats à la Présidence de le République  (* le plus bas score d’audience pour une émission consacrée à ce sujet pour cette campagne 2017)  et surtout n’en ont pas cru leurs oreille en entendant François Fillon s’en prendre à Léa Salamé qui l’interrogeait légitimement

(*)

- TF1/LCI, le 20 mars dernier avec les 5 candidats estimés à 10% avec plus de 10 millions réunis devant le débat.

- BFM/ CNews,  6,3 millions de personnes qui avaient suivi le débat à onze, le 4 avril dernier.

- Et seulement 4,66 millions de téléspectateurs pour l’émission sans débat diffusée sur France 2.

Alors que Lea Salamé interrogeait légitimement François Fillon  sur son programme dont les diverses moutures s’agissant de la Sécurité sociale ont fait vivement réagir notamment pendant la primaire de la Droite et du Centre, le candidat LR lui a lancé "Je comprends que vous posiez la question, puisque vous avez été absente quelques temps - je me permets de vous féliciter d'ailleurs - mais j'ai déjà répondu 20 fois y compris sur ce plateau à cette question", laissant entendre qu'à cause de son congé maternité, cette dernière aurait été en quelque sorte à l’Ouest voire totalement déconnectée et coupé du monde ! 

Non mais allo quoi, z’étiez coupé du monde pendant votre grossesses ou quoi ?!  

Les réactions des téléspectateurs outrés par cette remarque sexiste, n'ont pas manqué.


- Je rêve ou il vient d'attaquer Léa Salamé sur sa grossesse ? #machisme #15minutesPourConvaincre (Evangelista Camille @Cammeve)



- #Fillon accuse Léa Salamé d'avoir mal suivi la campagne car elle était enceinte ... la classe jusqu'au bout !!!(Annegenmadrid @annegenmadrid :#15minutesPourConvaincre)



- Sérieusement ?! Très élégant cette attaque sur le congé de maternité de Salamé ! Grande classe de François Fillon..#15minutespourconvaincre (Sandrine Chesnel @SChesnel )



- Fillon à Salamé: "je comprends que vous posiez la question, comme vous avez été absente..." #paietoncongémat (Matthieu Verrier @MattVerrier)



 -Je rêve ou il dit à Léa Salamé qu'elle n'a pas trop bien dû suivre la campagne électorale du fait de sa grossesse ? #15minutesPourConvaincre (jonath666 @jonath666)


- L'allusion de gros lourdingue sur sa grossesse à Léa Salamé par François #Fillon #15minutesPourConvaincre (Caroline Monmerqué @dreamgratuit)



- La bonne petite remarque bien sexiste de #Fillon sur la grossesse de Salamé (L'arpète malveillant @arp_mal )


Etc…

Fillon aurait-il perdu tout sens commun ?

Après le limogeage de Vincent Meslet de France Télé, au tour de madame Meslet-Recayte d'etre remerciée.

Une information chassant l'autre et parfois se télescopant, alors que dans  son numéro du 19 avril 2017, Satellifax publiait en "EXCLUSIVITÉ"  sous le titre  "Vincent Meslet : création de la société de conseils et de développement de projets Mlavie" l'info où Vincent Meslet après son limogeage de France Télés par l'ex Orange créée sa boite "Selon nos informations, Vincent Meslet, directeur exécutif de France 2 jusqu'à l'automne dernier, vient de créer sa société, Mlavie. Elle se positionne comme une société de conseils auprès de producteurs et de diffuseurs en matière de stratégie, de transformation numérique, de recrutement et d'éditorial. 

Sans être une société de production, Mlavie ambitionne aussi de développer des projets. Le nom de l'entreprise associe le M de Meslet à un clin d'œil au feuilleton de France 3 : Vincent Meslet était directeur adjoint des programmes de France 3 au moment du lancement de Plus belle la vie"

La Lettre de l'Expansion de ce 21 avril 2017 indique que madame Meslet-Recyate qui avait été chargée par l'ex Orange de MFP, FTD et FTP (les 3 filière de France Télévisions) et qui vient de perdre le procès qu'elle avait engagé contre le blog CGC Média pour atteinte à la vie privée - Laëtitia Recayte (donc Meslet) - va à son tour devoir quitter le groupe: "Laëtitia Recayte va quitter en juin ses fonctions de directrice du développement commercial et membre du comité exécutif de France télévisions. Elle occupe ce poste à la tête de la nouvelle direction coiffant les activités rémunératrices".

Deux noms circulent pour la remplacer Marianne Siproudhis avait remplacé Daniel Saada à la tête de France Télévisions Publicité la régie du groupe audiovisuel public et Laurent-Éric Le Lay qui vient juste de prendre la tête des Sports de FTV en remplacement, lui, de Daniel Bilalian.


Bientôt donc...

 

jeudi 20 avril 2017

Arnaud Lagardère nouveau patron d'Europe 1 et Olivennes ne devrait surement pas remplacer Ernotte...

Non, Ernotte n'a jamais été pressentie pour prendre la présidence d’Europe 1 en lieu et place de Denis Olivennes [la radio, selon les chiffres de Médiamétrie publiés ce matin,a en effet atteint son plus bas en audience cumulée avec 4,2 millions d'auditeurs restant]...pas plus qu'Olivennes est présenti pour dans quelques semaines prendre la présidence de France Télévisions.

Le nouveau patron PDG du groupe Lagardère, Arnaud Lagadère, a annoncé ce jeudi matin  qu'il "a décidé de prendre la présidence d'Europe 1".

Audrey Azoulay restera-t-elle comme celle qui a tué France Télévisions ?

Audrey Azoulay restera-t-elle comme celle qui a tué France Télévisions ? Audrey Azoulay a-t-elle, en plus de la casse orchestrée et aujourd'hui consacrée de l'entreprise d'enlever France de la marque France Télévisions pour de plusieurs centaines de milliers d'euros ?

Dimanche dernier, le blog CGC Média publiait d'ailleurs un article intitulé « Ne l’appelez plus jamais France, c’est sa dernière volonté »... s'agissant du changement de marque pour France Télévisions que l’ex Orange imaginait annoncer le 9 mai, soit deux jours après que François Hollande ait été rayé de la carte  élyséenne.  
Quelques jours après, le blog ADAP écrivait « Elle [l’ex Orange donc, ndlr] maintiendrait finalement, contre l'avis de ceux qui s'étonnent d'une dépense somptuaire, son idée de changer le nom de France Télévisions et des chaînes qui en dépendent. 
"France" disparaîtrait…Un nom, qu'on le veuille ou non, qui est quand même connu dans le monde entier…
L'opération, si elle a lieu, est prévue pour le 9 mai..." 
Puis hier dans son édition du 19 avril 2017, "Le Canard enchaîné" publiait dans sa rubrique « Canard + » un texte cinglant sur «La réforme d'Ernotte qui ne dit pas son nom » (*ci-après)....et notamment sur  la façon de faire de l'ex Orange pour changer la marque France Télévisions sans que les Tutelles donc l’État actionnaire aient été au courant  « Ernotte procède par étape et n'a pas cru bon d'informer le ministère de la Culture sur ses intentions réelles. » (sic)

La triplette du 15ème Field/Couture/Ernotte, fait appel au "plombier polonais"...Probablement pas assez de talents en France !

La triplette du 15ème Field/Couture/Ernotte, fait appel au "plombier polonais"...Probablement pas assez de talents en France !

Pour les deux soirées électorales des dimanches 23 avril et 7 avril 2017, la triplette de France Télés, va faire appel au "plombier polonais"...Il y aura en effet, deux studios: Un studio réel et un studio virtuel dont va s'occuper une entreprise polonaise. 

« Le dispositif prévu "va mêler" - c'est une grande première à la télé - à la fois le studio réel, la réalité augmentée et le studio virtuel » indiquait Field.
 
« On va normalement faire apparaître les deux finalistes; leurs avatars vont s’afficher à l’écran »  précisait le monsieur info de l'ex Orange, il y a peu. « Si on n’est pas sûr de notre coup, il n’y en aura pas deux, il y en aura trois ou quatre à 20H00 », ajoutait-il.

Ce dont ne se vante pas le porte-parole de la triplette, c'est qu'après les portugais pour les décors (*) France Télés va maintenant faire appel à "un prestataire polonais" certes européen mais pas en France pour l"l'impalpable".

Il n'y avait probablement pas assez de talents en France...ou bien Jean-Luc Mélenchon avait réquisitionné l'ensemble des boites sur le marché pour ses répliques holographiques !
(*) La direction s'agissant des décors va même jusqu'à prétende que France Télé n'est plus en capacité de fabriquer quel que décor que ce soit...la fabrication des décors c'est l'été et en cette saison, les gens de la déco préfèrent faire autre chose !!!!

Tout cela est particulièrement bien venu pour notre trio face à ce grand rendez-vous démocratique  qui, en cette année 2017, porte au cœur du débat "la revalorisation des services publics et le patriotisme [d'entreprises, entre autres]"
 

mercredi 19 avril 2017

Le suspens demeure sur l'émission patchwork des 11 interviews de 15 minutes annoncées ce 20 avril sur France 2 !

Au moment où nous écrivons et ce malgré les annonces déjà faites par FTV, il existe toujours des incertitudes autour de la soirée patchwork du 20 avril organisée par France 2 autour des 11 candidats.

Contrairement à ce qu'affirme le monsieur info de FTV qui déclare que "l'émission aura lieu quoi qu’il arrive", la participation de tous les candidats ne serait toujours pas acquise. 

A la veille de ce programme qui ne sera en réalité qu'un enchainement d'entretiens individuels de quinze minutes chacun dont les contours restent encore flous, le suspens demeure.

TF1 pour sa part, diffusera un film "On se retrouvera" [rien à voir avec un message adressé à l'ex Orange par quelques uns des candidats à la Présidentielle 2017 !]  avec la charmante Laëtitia Milot

NT1 mise sur le film "Hancock", avec Will Smith et la belle Charlize Theron, qui lors de sa première diffusion le 23 octobre 2012 sur M6 avait explosé les audiences de la chaine avec une pda de 15.7% auprès de l'ensemble du public.
NRJ12 a de son côté chois pour sa part, un autre film "Le talentueux monsieur Ripley" avec un quatuor de stars "Matt Damon, Gwyneth Paltrow, Jude Law et Cate Blanchett"

et W9 du foot  la Ligue Europa avec le quart de finale retour: Besiktas (Tur) / Lyon (Fra). 

et tous les autres....

Le syndicat à l’origine de la plainte « Bygmalion/Millot/Carolis and Co » étudie avec ses avocats le dépôt d’une nouvelle procédure suite à l’article du Canard enchaîné.



Le syndicat à l’origine de la plainte « Bygmalion/Millot/Carolis and Co » étudie avec ses avocats le dépôt d’une nouvelle procédure suite à l’article du Canard enchaîné.

Dans son édition de ce mercredi 19 avril 2017, « Le Canard enchaîné » dans sa rubrique « Canard + » détaille dans un article en 2 actes intitulé «La réforme d'Ernotte qui ne dit pas son nom » (*ci-après),  comment l’ex Orange comptait s’y prendre pour changer la marque France Télévisions sans que les Tutelles donc l’État actionnaire aient été au courant… « Ernotte procède par étape et n'a pas cru bon d'informer le ministère de la Culture sur ses intentions réelles. » (sic)

(*) « La réforme d'Ernotte qui ne dit pas son nom. 



Delphine Ernotte a choisi le 9 mai, deux jours après la présidentielle, pour dévoiler une petite réforme qui en prépare une grande : le nom du site Francetv Pluzz va changer, et les manœuvres pour modifier aussi celui de toutes les chaînes de France Télés ont commencé.



Adieu France 2, 3,4 et 5...Ce vieux rêve de la pédégée - pour marquer son passage - risque toutefois de coûter bonbon; du coup, Ernotte procède par étape et n'a pas cru bon d'informer le ministère de la Culture sur ses intentions réelles.



Acte I : en novembre 2015, France Télés lance un discret appel d'offres pour une "prestation de conseil relative à la définition et formalisation de l'architecture des marques de F TV".



C'est l'agence JoosNabhan qui remporte ce premier marché de 150.000 euros. Il faut dire qu'elle sait y faire: pour l'occasion, elle s'est associée à Xavier Couture, grand pote et  ex-collaborateur d'Ernotte chez Orange, qui l’a épaulée pour gagner la présidence de France télévision sept mois plus tôt...



Acte 2 : fin 2016, un second appel d'offres est organisé pour mener la deuxième phase des études du changement, pardon, pour "accompagner, nourrir et construire la réflexion sur l'architecture de marque France Télévisions en formalisant les implications et représentations". Transparence, quand tu nous tiens ! 

Là encore, l'attribution du marché 90.000 € force le respect. Début décembre 2016 c'est une autre agence, Movement (qui a déjà palpé 500.000 € pour concevoir le logo et l'habillage de France Info) qui l'emporte.



Elle aussi sait y faire : pour gagner ce marché,  Movement s'est associée à… JoosNabhan. Quel talent ! Un attelage qui n'a pas dû contrarier l'ami Xavier Couture, lequel est devenu entre-temps entre parenthèses (au mois d'octobre 2016) le numéro 2 de France Télés chargé de la stratégie du groupe....



À France Télévisions, on change les noms, mais pas les manières. »

Il semble depuis ces quelques lignes qui visiblement ont mis le feu aux poudres, que ça coure dans tous les sens. 

Chacun aurait pu penser que ce qui s’est passé devant la 32ème chambre correctionnelle du TGI de Paris dans le procès dit Bygmalion/FTV, fin 2016 avec un jugement début 2017 et les condamnations pénales à de la prison, des amendes et des dommages et intérêts, entre autres de Millot ainsi que de Carolis respectivement pour "favoritisme et recel dudit délit" auraient servi de leçon !  
"Le Canard enchaîné" n’arrive pas à cette conclusion: "A France Télés, on change les noms mais pas les manières." 

Il n’est pas inutile de revenir dans le procès précité dit « France TV/Bygmalion » sur le méthodique réquisitoire du Procureur de la République Serge Roques. 

Et l’on reparle et on va très vite, à cet effet, d’Olivier Debargue directeur des achats à FTV qui cité alors comme témoin par la partie civile avait indiqué au Procureur et à la Cour qu’en ce qui le concernait et dans le cadre de son rôle plus de de « conseil en achats publics plus que de directeur » "il ne voyait là aucune infraction…que tout avait été fait conformément  aux manuels de procédures s’agissant de la commande publiques qu’il avait  établis dès 2006… ".

La Cour a apprécié les faits et chacun connait la suite….

Des prévenus – coupables depuis – Serge Roques avait mis en avant le manque de courage et le fait de se renvoyer la responsabilité « Les prévenus se rejettent la responsabilité et campent sur leurs positions » et ce alors que « Dès la première audience, chacun avait pu prendre connaissance du parcours des coupables, amplement qualifiés en principe pour leurs fonctions et particulièrement loquaces », tout en ajoutant « Ils se sont livrés à un plaidoyer pro domo, à un exercice d'autosatisfaction mais ce n'est pas notre sujet ».

Mais revenons à ce que disait le Procureur de la République qui prémonitoirement ou pas, commençait ainsi son propos : « Il fallait que tout change pour que rien ne change » et enchérissait  « Peu important qu’il ait été procédé à un fractionnement artificiel des marchés appelé aussi « saucissonnage » alors qu'il y avait unicité d'objet... Les faits sont clairement établis de la part des prévenus. La question porte sur l'impartialité. Les prestations litigieuses on les connaît, elles existent…Cela n'a pas grand-chose à voir car de toute façon, il n'y a pas aucune mise en concurrence ».

Voilà une des phrases clé de ce jugement exemplaire rendu par la Justice… le « saucissonnage » des commandes ou fractionnement artificiel des marchés alors qu'il y avait unicité d'objets... Est-il besoin de rappeler que la pratique dite de saucissonnage, qui consiste à passer plusieurs procédures de faible montant les unes après les autres pour rester en-deçà des seuils de procédures formalisées, est interdite !

L’adage populaire ne dit-il pas « L'histoire est un perpétuel recommencement » !

Les quelques lignes du Canard et on peut penser qu’il y aura d’autres articles sur le sujet, laissent pantois. Le palmipède qui découpe pour l’heure, son article en 2 actes, remet clairement sur le tapis cette « unicité d'objet...avec un  « saucissonnage » évident des commandes ou fractionnement artificiel des marchés ».

Il convient de rappeler que les "consultations" dont nous parlerons et reparlerons par la suite correspondent à  « la seconde phase » d’une démarche entreprise par France Télévisions » (Doc France TV intitulé "expression du besoin") :

"La présente consultation s’inscrit dans la seconde phase pour laquelle nous souhaitons être accompagnés sur l’expression et formalisation d'hypothèses d'architecture de marque France Télévisions » dit le texte -  structurée autour de 3 grandes phases (toujours dans le texte) : 

une première phase dite de réflexion, d’études, de benchmark et de partage au sein des directions de France Télévisions,
- une seconde phase dite de préfiguration,
- et enfin une troisième phase dite de création et de déploiement."
 
Plus grave encore et visiblement intentionnel, ici, en poursuivant la lecture du Canard puisque le nom de Xavier Couture « grand pote et  ex-collaborateur d'Ernotte chez Orange, qui l’a épaulée pour gagner la présidence de France Télévision sept mois plus tôt »...s’était « associé à l'agence JoosNabhan qui remportait le premier marché de 150.000 euros en  "prestation de conseil relative à la définition et formalisation de l'architecture des marques de F TV" (sic) apparait aux 2 actes….

Le même Xavier Couture (vous savez le twitteur pro-Fillon) qui « est devenu entre-temps, entre parenthèses (au mois d'octobre 2016) le numéro 2 de France Télés chargé de la stratégie du groupe...et ce alors même que début décembre 2016 c'est une autre agence, Movement (qui a déjà palpé 500.000 € pour concevoir le logo et l'habillage de France Info) qui l'emporte et qui sait, elle aussi, y faire car pour gagner ce marché,   s'associant à… JoosNabhan.. »  présentation fin de post avec photo et couverture d'un doc France Té) (sic)

Ce n’est donc que le début de cette nouvelle affaire qui va à l’évidence faire couler énormément d’encre et ce dans un contexte où les salariés de France Télévisions pressurés comme des citrons, en ont plus que leur claque de voir leur maison s’écrouler, les affaires s’enchaîner, les condamnations tomber et certains décideurs ne toujours  pas bouger !

(¤)
Document d’une dizaine de pages que s’est procuré le blog CGC Média intitulé «séminaire directions artistiques / synthèse des travaux») où à la page 2, une photo a attiré toute notre attention



On y voit en fond de salle, un barbu qui selon nos informations se trouve être Valentin Joos co-fondateur avec Pierre Nabhan de la société « JOOSNABHAN » dont nous allons très vite reparler. 
Assez cocasse de découvrir photo à l’appui que sur ce séminaire organisé par France Télé au #Cloud Business Center 10 bis rue du 4 septembre, 75002 Paris (*) on retrouve l’un des 2 fondateurs de « JOOSNABHAN ».